L'EeePC 701 4G, c'était la possibilité de se connecter sur la toile en moins de 40s. La possibilité de surfer pratiquement partout et de n'importe-où. L'EeePC 701 4G sous Xandros, c'était tout de même la galère pour configurer une imprimante et installer de nouvelles applications. C'était aussi des fenêtres ouvertes qui débordaient de l'écran, avec l'obligation de les déplacer pour accéder au bouton de configuration.

Dès les premières semaines d'utilisation, j'avais rapidement été tenté de remplacer Xandros par un autre système. Mes lectures m'avaient poussé à retenir "Xeeebuntu", mais, le temps de démarrage avait doublé (d'arrêt aussi), le Wifi était bien moins performant.
Je suis vite revenu à Xandros qui me permettait d'utiliser le 701 dans les conditions idéales pour ses fonctions premières : le surf et la bureautique légère.

Eeebuntu_3_NBR.pngHier, je me suis décidé à retenter l'aventure en portant mon choix sur Eeebuntu 3.0 base la version la plus légère.
Il existera prochainement 2 autres versions, plus complètes : la standard qui intègrera même Compiz et la NBR (Eeebuntu Netbook Remix) qui sera une standard équipée d'un menu plus adapté aux Netbooks (grosses icônes à la Xandros).

Je passe ici sur les modalités de l'installation qu'on lit déjà partout (création d'une clé bootable avec unetbootin-linux, appui sur la touche "echap" au démarrage...). Le système s'est chargé assez rapidement, j'ai pu tester en live la distribution avant de choisir de l'installer, rien de bien nouveau par rapport à Ubuntu standard.

L'installation a pris une vingtaine de minutes. Et je me suis retrouvé avec des menus partiellement francisés et sans doute d'autres problèmes. Je n'avais pas pris soin de me connecter au Wifi. Cet oubli corrigé, j'ai lancé une mise à jour (apt-get update) qui a pris là aussi une bonne vingtaine de minutes.

RESULTAT :

Comme annoncé, la version "base" ne contient que... la base. Pas d'OpenOffice, pas de VLC... juste le minimum du minimum, Firefox, F-Spot, Gedit et c'est quasiment tout.

Le temps de démarrage est plus long que sous Xandros, mais reste acceptable et sans doute bien en dessous d'un boot sous XP. Le wifi est trouvé instantanément, le cryptage WPA est supporté sans aucun soucis et le driver est bien plus performant que celui de la Xeeebuntu que j'avais testée. Enfin, le son marche !

J'ai installé OpenOffice version 3, et quelques plugins pour Firefox. J'ai aussi installé le moniteur de changement de fréquence du processeur en choisissant une fréquence "Ondemand", c'est à dire en fonction des besoins avec une variation de 112 à 900MHz. Pour mémoire, sous Xandros le processeur est bridé à 630MHz.

eeeubuntu3.png

À ce stade de configuration, l'EeePC 701 4G met 60s pour démarrer et 15s pour s'arrêter. Il faut 10s pour ouvrir Writer et 5s pour ouvrir Firefox. Mon imprimante (HP Photosmart C4380) que je n'avais jamais réussi à installer sous Xandros est trouvée instantanément. La machine est tout à fait vivable, permet de surfer à condition de ne pas aller sur 20minutes.fr, on peut saisir un document sous Writer à condition de ne pas envisager l'intégration de graphiques faits maison.

Je me donne quelques semaines pour tester la bête sous cette distribution issue d'Ubuntu 9.04. Mes premières impressions sont déjà très favorables.

Sieur DIABLO, je ne suis pas près de me débarrasser de mon EeePC 701.


J'oubliais, c'est là que ça se passe : http://www.eeebuntu.org/


On en parle ici :
http://noob-on-linux.over-blog.com/article-31719060.html
http://www.antharius.com/blog/?p=2216